• L’Oasis de l'Esprit   // Imparfaitlibre.

    • L’esprit pour se soustraire au mal qui le tenaille,
      Invente un Univers qu’il garde en souvenir ;
      Un horizon lointain sans ombre ni grisaille
      Éclairant sa pensée où meurt son avenir.

      Dans cet enchantement il cultive le monde
      Reflétant les couleurs d’un être libéré ;
      Il jardine les prés qu’une rivière inonde
      Et sème son ego dans un futur ambré.

      L'espoir entre ses mains, inébranlable, il pense ;
      « Mais en ce lieu fleuri poétisant mes yeux,
      Il manque encore un pic, un sommet d’espérance
      Pour toucher les éclats d'un soleil radieux !».

      Soudain un doux refrain agrémente la brise,
      Terminant sa chimère au décor cristallin.
      Où donc est cet oiseau dont le chant hypnotise
      Celui qui par raison refuse son déclin ?
    •  
    • Sans le vouloir il vit l'errance d'un voyage
      Qui le mène partout en le gardant ici,
    • Son corps devient alors l'infini paysage
    • Teintant son cœur des spleen d'un néant adouci.

    • (Droits d’auteur réservés)

      IMPARFAIT
      (24/03/2011 corrigé pour ici le 25 janvier 2020)
    •  (Pour ne pas oublier L)

    2 commentaires
  •  

    Écoute le temps,

    Qui nous revient en écho,

    Boomerang d'hier !

     

    Écoute le temps,

    Qui nous revient en écho,

    Esprit d'aujourd'hui ?

     

     

    Écoute le temps,

    Qui nous revient en écho,

    Murmurant "demain"...

     

     

    (Pour ne jamais rien oublier d'hier, d'aujourd'hui et de demain)

     

     


    6 commentaires
  •  

    "Si je n'avais plus qu'une heure à vivre "

     j'irai applaudir"les Comédiens "

    Me distraire "Comme ils disent"

    Pour effacer "Mes emmerdes "

    Qui me collent à la peau

    Mais "Non je n'ai rien oublié"

    En revoyant le passé" Sur ma vie"

    Quand je  vivais"La bohème"

    et"Hier encore" j'avais vingt ans

    "Je m'voyais déjà"en haut de l'affiche

    grignotant la vie sans me poser de questions

    "Je n'ai pas vu le temps passé"

     "Et pourtant"Il faut savoir" 

    que" Désormais "s'en va "la jeunesse "

    alors "Viens au creux de mon épaule"

    vite" Emmenez moi" car"Je veux mourir d'amour"

    il est" Trop tard"mais "on ne sait jamais"!

     

    Nini:Le10/10/2018

    Merci Monsieur pour toutes ces belles chansons à texte


    2 commentaires
  •  

    Ma plume, ma plume,

    Ma plume qui s'affole

    D'être devenue commune,

    Se meut comme une folle.

     

    Comme une pantomime

    Au bout du porte mine,

    Sans plus d'encre à graver,

    Sans plus d'ancre accrochée...

     

    L'ombre d'elle-même jadis,

    Revient des profundis,

    Ma plume veut réécrire,

    Ma plume veut refleurir...

     

    Jolana qui a réussi ses examens et qui devrait pouvoir revenir un peu plus en tous cas qui le souhaite...

     

     

     

     


    1 commentaire
  • TEMPETE

    ****

    Sur le sable mouillée, les vagues ondulent,

    Dame en noir, pourras-tu pardonner

    A cet Océan t'ayant pris ta moitié, non tu n'affabules,

    Aie confiance, un jour le ressac peut être va te le ramener.

     

    Perdu en mer, une femme, trois enfants sans père,

    Pourront-ils oublier cette tempête, les laissant orphelins

    A la floraison de tes roses trémières, tu ne sera pas amère,

    Dans un joli panier, quelques fleurs, parsemées dans l'eau du destin.

     

    Pends ta plume, ainsi tu te rappeleras,

    Les bons moments, les choses gaies, le trépas.

    Vous les avez passés ensemble, ta peine s'estompera,

    Nulle imposture, dans quelques temps un homme t'aimera.

     

    Morganne


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique