• Printemps solitaire

     

     

    Printemps solitaire

     

     

     

    Insidieusement la nouvelle saison s'est installée dans sa douceur printanière

     Semant à toute volée ses graines voyageuses pour oublier l'hiver

    Les arbres fruitiers se sont habillés de fleurs éphémères

    Les prés d'un coup de pinceau ont revêtus leur tendre verdure

    Les oiseaux se sont mis à siffler à tue -tête dans un écho par retour

    Les hirondelles sont arrivées fendant l'air à coups de ciseaux

    Aux sifflements stridents invitant à un hymne à la joie

    Les nids s'animèrent d'allers et retours en vu de futures couvaisons

    Tout était en place pour remplir les cœurs de lumière et de renouveau

    Le soleil lui aussi dans cette féerie déployait ses lumineux rayons

    Ce décor incitait à ; sentir, danser ,chanter ,aimer la vie sans restriction

    Mais le printemps ne savait pas lui ... que ce spectacle ne serait pas au diapason

    Des regards admiratifs de l'humain qui derrière sa fenêtre jubilait dans sa prison,

    Dorée pour certains noire pour d'autres dont l'entassement engendre la déraison

    Mais le printemps ne savait pas ...qu'un minuscule virus tueur

    Anéantirait la ferveur printanière de ce cycle perpétuel et démonstrateur

    Dame nature dans ce silence assourdissant poursuit sa floraison épanouissante

    Que l'activité humaine outrancière impose à la disparition décadente

    ****

    Saurons nous dans «  l'après  »tirer leçon de ce dramatique épisode !!

    Car si le printemps lui ne savait pas que nous étions dans la soumission

    D'un fléau privant de toutes libertés une population

    Ne retombons pas par automatisme dans « l'avant »destructeur.

    Réfléchissons intelligemment sur ce que nous savons maintenant

    Face à cette épreuve réveillons-nous !!; et nous pourrons re fredonner « les mots bleus »

     

    nini

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Avril à 18:11

    Eh oui! Je partage ce sentiment. Si seulement on pouvait faire mieux qu'avant, vivre enfin en hamonie, en symbiose avec la belle nature qui nous entoure!!

    Très jolis mots Nini!!

    Bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :