• Vous (dédicace à Gaëtan) par Morganne

    Vous

     

    Pardonnez-moi messire, d'avoir fait ce faux pas,

    La première fois où l'on s'est connu, oubliant le tréma.

    Je voudrais qu'il soit possible de revenir sur cela,

    Et recommencer sans accrocher votre prénom, voilà.

     

    La lecture d'un poème, déclic, j'ai su que j'aimais,

    Vous n'étiez pas comme les autres hères qui contaient.

    Quelle différence entre eux et vous, je ne saurais dire,

    Mais tout de suite, j'ai envoyé mon messager pour l'écrire.

     

    Nous étions bien dans ce temps reculé,

    L'époque où on se disait vous, les années ont passé. Pourquoi ne pas y revenir parfois, sieur, c'était excellent,

    La courtoisie était à chaque tournant.

     

    La délicatesse d'une main gantée se poserait sur votre bras,

    Pour aider gente dame à descendre le marchepied sans embarras.

    Vous en canotier, moustaches relevées, canne à pommeau,

    Vous m'emmèneriez promener sur la berge au bord de l'eau.

     

    Morganne

    15/03/2011


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique