• http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/a-laube-de-nos-amours

     

    Pouvez vous lire, commenter et voter si ce n'est pas trop vous demander

     

    MERCI

    Morganne

     


    votre commentaire
  • MA FLEUR DU MATIN.

    ******..
    Par lecolporteurdesmots dans Accueil le 9 Janvier 2018 à 08:59
    Elle met au matin ses plus beaux pétales,

    Se poudre la frimousse

    D'une poudre au miel d'Amour,

    Se parfume d'une fragrance matinale ;

    Dans ses yeux elle a placée un soleil...

    Sa voix répand des chants d’oiseaux

    Sa démarche est chaloupée

    Comme la bise dans les blés d'or...

    Les nuées d'oiseaux font des nuages bleus au ciel ;

    Tout cela accroche en mon cœur le soleil de la journée

    Et je ris de voir cette fleur courtisée de toutes parts

    Sachant que moi seul !...

    Pourra butiner son nectar

    Me délecter de l'effeuiller

    Pour mettre à nu son cœur

    Et m'endormir dans la corolle satinée de ses bras...

     

    Le Colporteur §§§©


    1 commentaire
  • Olivier Durodié

    MATIN MAGIQUE 

    ******

    Belle qui tient ma main captive entre tes doigts
    Qui m’a brume devenue

    Pétale enchanteresse
    Rosée étincelante
    Caresse intime
    Dans une vallée 
    Tendre et humide
    Sur la mousse endormie
    Rayon doré lumière précieuse
    Belle qui m’a ravi o ma fée matinale
    OD (09/01/2018)


    2 commentaires
  • Sur une chanson de Mylène FARMER   

    "PUISQUE"

    https://www.youtube.com/watch?v=EEM6OwLI-0k

     Puisque // Imparfaitlibre

    https://pixabay.com/fr/photos/?hp=&image_type=&cat=&min_width=&min_height=&q=vol+de+corbeau&order

     

    Puisque cette vie est sans importance

    N’ayez de chagrin près de mon tombeau, 

    Je n’existe plus et pourtant j'avance

    Dans l'obscurité d'un vol de corbeau

    Cachant mes regrets au fond d'un jabot.

    Seul le vent comprend l'ultime raison

    Qui me pousse vers ce bel horizon

    Où disparaîtront les sombres bélandres ;

    J'arrive sans peur dans cette maison

    Si je dois nourrir le sol de mes cendres.



    Puisque la pensée est la délivrance,

    Qui fait la grandeur d'un rêve nabot.

    Elle est son esprit et sa renaissance

    Rayant du futur le dernier lambeau

    D'un être amoureux devenu robot.

     Son appel jaillit telle une oraison,

    Diluant les murs de fausse prison

    sur laquelle meurt l'écho des esclandres.

    Alors dans ma voix plus de trahison

    Si je dois nourrir ce sol de mes cendres.

     

    Puisque le trépas est l'unique absence

    Éclairant le ciel d'éternel flambeau ;

    Il est l'incendie au flou qui nuance

    Tous les cauchemars d'un monde ribaud,

    Pour que dans la nuit l'Univers soit beau.

    Enfin au matin une eau sans poison,

    Lavera les fruits de la guérison

    Et fera germer de nouveaux cœurs tendres.

    Le bonheur sera vert comme un gazon

    Si je dois nourrir le sol de mes cendres.

     


    Prince de l’oubli que la floraison

    Devienne l'éveil brisant la cloison,

    Libérant ainsi les tristes méandres.

    Que de notre amour croît une saison

    Si je dois nourrir le sol de mes cendres.

    (Droits d’auteur réservés)

    IMPARFAITLIBRE
    (14 Janvier 2018)

     

    (J'ai plus ou moins retravaillé une BALLADE écrite en 2011. J'ai modifié quelques vers et quelques rimes mais je n'ai pas touché à la césure des vers qui est à 5/5 et qui devrait être à 4/6. J'apporte cette précision dans le cas ou des puristes liraient cette ballade, en ce bas monde rien n'est parfait!!!!)


    5 commentaires
  •                 

    Après Zazie et Olivia Ruiz, je vous fais connaître

    Un petit ange sur terre, Angélina que j'ai adoré dans the Voïce kids..

    elle est formidable.. elle n'aurait pas gagné je l'aurai autant aimée avec ces yeux couleurs d'eau transparente.

     

        Partez laissez moi,

    Dans cette course folle,
    Qui m'entraîne dans la joie,

    Au vent d'hiver, je viens, je décolle.

     

    Rien ne vaut les câlins dans le cou

    En demander jusqu'à plus soif, encore et encore 

    Vraiment des bijoux je m'en fous.

    La tendresse, est un bonheur, une pépite d'Or

     

    Toi tu es là-bas, moi chez moi,

    Petit bouton envoie moi le rejoindre,

    Rêver est bien, mais le doux émoi !

    Se vit en contact de peau,le soleil ne peut poindre...

     

    Viens sur la plage de sable fin,

    Nos empreintes de pas sur le sable mouillé

    Une valse un slow langoureux, c'est bien.

    Amour toujours nous retient, ce serait la liberté..

     

    Une chanson

    La raison

    L'abandon,

    En toute saison

    En plus c'est notre chanson.

     

    Morganne

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires