• Vous sachant attendrie par Spock27

    Je vous ai aimé vous sachant attendrie,

    Vous cachant quelques vilenies, j’ai joué pardi.

     

    Le jeu en valait bien des chandelles,

    Les ombres en parlent encore,

    Oh combien vous aimais-je alors !

     

    Si les mensonges sont quelque peu pardonnés,

    Je pense que durant les amours le pardon n’est pas feint.

     

    Oui, je l’avoue, j’ai comme le paon lustré mes honneurs,

    Renforcé de mes hauteurs que seul le grand sentiment honore.

     

    Je chavire, je mens encore et je prédis quelques avalanches,

    Votre cœur de moi s’est détourné depuis bien des astres.

     

    Je ne comprends que trop votre dédain, vous qui étiez ma reine,

    Comment peut-on se sentir digne quand on étreint si mal !

     

     

    Alain, 19 mai 2014

     

    Vous sachant attendrie par Spock27

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Mai 2014 à 20:40

    Je trouve que ton poème aura très bien pu aller dans le nouveau challenge

    C'est un plaisir de t'avoir lu de cette manière, c'est tendre et du grand Alain

    Bravo et Bisous

    J'aime

    2
    Mardi 20 Mai 2014 à 08:48

    Superbe poésie!

    J'adore...

    Bien Amicalement.

    L.

    3
    Mardi 20 Mai 2014 à 21:15

    Belle poésie mais pourquoi tu ne l'as pas mise dans le challenge de cette semaine cela collait vraiment..

    j'aime bien tes deux vers..  

    Je ne comprends que trop votre dédain, vous qui étiez ma reine,

    Comment peut-on se sentir digne quand on étreint si mal !

    Bravo AL

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :