• Vivre dans l'intemporel par Morganne

     

    Vérité n'est jamais bonne à dire,

    Ironie du sort, avoir du coeur, sans médire.

    Vivre à l'infini, la main tendue, non survivre

    Réalité d'une liberté de penser c'est un désir.

    Ecrire des vers, les pervers les annihiler, les proscrire.

     

    Dubitative devant la crise, la menace de pandémie.

    Attentive aux malheurs voir ainsi plus loin sans ennui.

    Nul besoin de croire à l'irréel, il en sera ainsi.

    Sentinelle du bonheur, je demande de l'être à l'infini.

     

    Lumière du ciel, dans l'ombre, perce des rayons.

     

    Irréel peut être, je veux y croire sans façon.

    Naturellement savoir qu'il existe un ailleurs derrière l'horizon.

    Trouver mon bonheur dans l'après vie, rien n'est fiction.

    Etoiler mon être comme scintille le ciel la nuit, émotion.

    Mirage de l'au-delà, volète l'ange de la déraison.

    Présage d'un paradis, avenir tracé, croire à tort ou a raison.

    O racle dis moi ! je serai ange ou démon ?

    Ritournelle des chérubins, aide ton prochain, c'est ta mission.

    Eternelle ne sera la vie, "douceur" se nommera notre maison.

    Lueur du crépuscule, demain nous chanterons tous à l'unisson.

     

    Acrostiche de Morganne

    18/07/2011

    (sous copyright france)


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :