•  

     Dans le dixième arrondissement de Paris,

    Je suis assis au bar avec mes amis.

    Soudain une explosion retentit,

    Je n’entends plus que des cris.

     

    Atteint par le souffle je décolle.

    Où sont mes amis qui m’accompagnaient,

    Qui sont ces gens qui pansent mes plaies ?

    Je sens la fin, ma vie s’envole.

     

    Je profite du spectacle au Bataclan,

    Des hommes arrivent en criant,

    Je ne comprends pas ce qui se passe,

    D’un coup des salves de Kalach.

     

    Je me jette au sol, le visage plein de sang,

    Ce n’est pas le mien, c’est celui d’un adolescent.

    Les tirs se poursuivent sans cesser,

    Les cadavres continuent de s’entasser.

     

    Au restaurant chinois je suis en famille,

    Le serveur nous apporte nos sushis.

    Mon fils s’apprête à manger,

    Quand une balle lui traverse le gosier.

     

    Mes mains autour de son cou,

    Je tente de sentir son pouls.

    Je le perds, je sens qu’il s’enfuit.

    C’était ton anniversaire Rémi.

     

     

    Ce vendredi 13 restera une journée noire,

    Nous avons perdu famille et amis,

    Mais nous sommes debout remplis d’espoir,

    Parce que NOUS SOMMES PARIS.

     

    Tous ensembles derrière quelques mots

    Tout haut I’m not afraid est proclamé.

    Dans l’adversité nous sommes tous réunis,

    Une seule bannière, la famille.


    5 commentaires
  •  

    Sur l'écran caché derrière une silhouette

    M'attendait un étrange destin.

    Mon coeur était blessé à coups de machette

    Il ne cherchait pourtant qu'à aimer quelqu'un.

     

    Cachée derrière ma silhouette apparue à l'écran

    De blanc vêtue, combattant avec acharnement

    La bête virtuelle offerte par le jeu

    Tu m'as trouvée là sur le pont, toi le mage de feu.

     

    Après quelques moments partagés, discutés,

    Enrobés de paillettes, étoiles étincelantes

     Tissées comme en une robe de majesté

    Vint le moment de la réalité éloquente.

     

    Rencontre au sommet de l'amour

    Parée de mes plus beaux atours

    Rendez-vous en un lieu plein de magie

    L'aéroport, où la virtualité a fini.

     

    Première étreinte éternelle

    Amour nous emporte sur ses ailes

    Comme une danse où seuls nous deux

    Etablissons les règles pour être heureux.

     

     

     

    Jolana

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    L'âme incarnée

     

    Mon Guide me revoilà à tes côtés,

    Et comme tu dois t'en douter,

    C'est pour te poser une petite question

    Qui j'espère stoppera ma confusion.

     

    L'autre fois, tu m'avais parlé succinctement

    De l'âme sœur, ou comme tu l'avais appelé Gémeau.

    Et j'aimerais désormais comprendre plus précisément

    La différence qui existe entre cette notion et un Jumeau.

     

    Le Guide

     

    Pour comprendre la différence

    Entre un jumeau et un Gémeau,

    Il me faut t'expliquer, je pense,

    Comment tout fonctionne là-haut.

     

    Chaque âme est née d'une étincelle

    D'énergie céleste, en les Cieux,

    Mais, en vérité, c'est réel,

    Les âmes sont créées par deux.

     

    Si l'une a les traits féminins,

    L'autre est tout son penchant contraire.

    L'Amour intense qui les tient

    Ne se conçoit que dans l'Ether.

     

    Créées ensemble, ces deux âmes

    Sont appelées des Ames-Sœurs,

    Mais l'expression, par amalgame,

    Fut banalisée par erreur.

     

    C'est pour cela que dans le Ciel

    On utilise un autre mot

    Pour les désigner, lui et elle,

    Et le nom choisi fut "Gémeaux".

     

    Les jumeaux, eux, sont des esprits

    Qui se sont connus autrefois

    Dans des incarnations, et qui

    Sont devenus amis, tu vois.

     

    D'un commun accord, de leur choix,

    Ils ont choisis de revenir

    En même temps, au même endroit,

    Pour l'un l'autre se soutenir.

     

    L’âme incarnée

     

    Oui je comprends, c'est pour cette raison

    Que les naissances ne sont pas jumélaires.

    Mais alors pourquoi choisir de briser cette fusion ?

    En cours de route, d'abandonner l'autre dans l'Univers.

     

    Comment peut-on retirer son soutien,

    A un Être qu'on dit chérir ?

    J'ai du mal à saisir ce parcours,

    A le concevoir comme un acte d'amour !

     

    Et pour en revenir aux "Gémeaux"

    Peut-on retrouver le sien

    Au détour d'un chemin

    Banal, ici-bas, loin du très-haut ?

     

    Ou lorsqu'on rencontre quelqu'un

    Avec qui on envisage un avenir.

    Il ne s'agit que de sentiments vains

    Pour nous combler avant de mourir !

     

    Le Guide

     

    Ton jumeau, de son libre-choix,

    Ne désirait plus s’incarner,

    Comprends-tu ? Mais, rassures-toi,

    Il ne t’a pas abandonnée.

     

    Il veille sur toi de là-haut

    Plus surement qu’il n’aurait pu

    Le faire en tant que ton jumeau.

    Votre lien n’en est pas rompu.

     

    Car, vois-tu, dans le plan terrestre,

    L’amour est souvent malmené.

    Seul celui que le Ciel orchestre

    Perdure pour l’éternité.

     

    Dans une vraie sincérité,

    Il est possible malgré tout

    D’aimer, d'être en retour aimée,

    Sur terre autant qu'en le Grand Tout.

     

    Quant à ta question, pour finir,

    "Croiser ton Gémeau ici-bas",

    Je suis désolé de te dire,

    Tu ne le rencontreras pas.

     

    L’Amour qui existe entre vous

    Est trop fort pour être vécu

    Dans ce plan ci, mais, entre nous,

    Nul besoin d’en être déçue.

     

    Tu es incarnée maintenant,

    Vis ta Vie, ses Joies, ses Surprises…

    La Clé du mieux-être, vraiment:

    La Confiance et le Lâcher-Prise!

     

     

    Minimots (dans le rôle de l'âme incarnée) et L. (dans le rôle du Guide)

     


    2 commentaires
  •  

    Je suis encore éveillé ce soir

    Brisé à l’intérieur, je veux m’enfuir

    Mais je ne sais pas où aller

    Dans la douleur j’appelle Ton Nom

    Te retourneras-tu vers moi ?

    Je pleure, j’ai besoin d’un miracle

    Donne-moi quelque chose en quoi je puisse croire

    Quelque chose qui en vaut toutes ces peines

    Quelque chose que je ne peux ignorer

    Si Tu pouvais ressusciter d’entre les morts

    Si Tu pouvais changer l’eau en vin

    Et si Tu pouvais diviser l’océan

    Alors je saurais que Tu peux changer ma vie

    Je suis prêt à m’ouvrir à Toi

    Répare mon cœur qui me fait tant mal

    Ouvre mes yeux de ces illusions qui me bercent

    Donne-moi l’espoir et la foi qui me manquent

    Libère moi de ces chaînes qui me retiennent

    Je n’aurais plus besoin de m’enfuir nulle part 

    Parce que je ne veux plus être comme avant

     

     

     

     

    Andy


    3 commentaires
  •  

    Que sont les saisons si nous ne faisons que tourner autour ?

    Vivre pour nous-mêmes, laissant la miséricorde sur le plateau

    Les passants croisent avec indifférence les personnes dans le besoin

    Leurs mains vides tendues pour quelques sous

    Quelqu’un s’en souci t-il ? Quelqu’un prie t-il pour ces miséreux ?

    En tant qu’humain, est-il si difficile de montrer un peu d’humanité

    Et tendre la main à nos semblables qui sont en difficultés ?

    Quand réaliserons-nous que l’amour est gratuit et n’a pas de prix ?

     

    Allons à la rencontre de ceux qui ont tout perdu

    Tendons la main au lieu de blâmer et haïr

    Ne sommes nous pas tous semblables

    Vivre sous le même ciel, marcher sur la même terre ?

    Ne sentons-nous pas que cet amour tapi au fond de nous

    Ne demande qu’à être donner sans retour ?

    Ceci est un triste monde qui vit dans une peur permanente

     

     Je suis attristé par l'inaction des gouvernements européens et de la plupart des gens en général...

     

    Andy


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique