•  

    Chatouneimage source

    Chatoune

     

    D’un désir ardent, porter un amour constant ;

    Mon cœur à toi dévoué, avec le temps jouaillant

    Cueille un sourire sur tes lèvres éternelles

    Où coule le nectar des amours immortelles.

     

    Il est ici-bas et dans l’au-delà fini

    Au transport de caresses, élixirs infinis ;

    Quand ta veloutée bien délicate déborde,

    Le confort si délicieux que ton sein accorde.

     

     La caresse de ton regard, comme une lueur

    Quand ma face, frôle frêle et avec douceur

    Fier de bonheur et de quelques malheurs, m’épargne.

     

    Voici qu’un temps obscur et perverti t’éloigne.

    O mon amour, reste !Reste douce compagne

    Il est dans  tes yeux l’éclat de mon bonheur.

     

     


    5 commentaires
  • Je voulais juste être à toi

     

     

     

     

     

     

     

    On ne s'est jamais rencontré auparavant
    Mais tout de même, je suis éperdument amoureux
    Bien qu'il me semblait que depuis longtemps
    Mon coeur était au bout du rouleau

    Mais quand ma raison et mon coeur
    Commencent à parler à la même heure
    J'essaie de trouver les mots pour que tu sois à moi
    Et faire naître cette étincelle en toi

    Mais quand tu m'as dit : "Comment puis-je te croire
    Quand toi même tu ne crois pas à ta chance ?
    Il n'y a aucune raison de s'en tenir à cet espoir
    Quand un petit rien fait vaciller cette romance"

    Et cela me semble tellement froid
    Mon coeur se brise une nouvelle fois
    Non, l'amour n'est pas ce dont j'ai besoin
    Et cette fois il semble que c'est vraiment la fin

     

     Andy

     

    PS : juste un poème, ce n'est pas mon état d'esprit en ce moment ^^


    votre commentaire
  • A quel point je t'aime par Andy

     

    Si dès fois tu te demandes à quel point je t'aime
    Alors laisse moi te dire de quelles façons je t'aime
    Je t'aime jusqu'au plus profond de mon âme
    Là où le plus lointain des astres est hors de vue
    Là où toi, mon essence, tu te trouves
    Je t'aime, chaque matin quand mes yeux s'ouvrent
    Et chaque soir quand ils se ferment
    Je t'aime comme un oiseau aime la liberté
    Quand il s'envole avec l'horizon pour seule limite
    Je t'aime comme une plante aime le soleil
    Comme une mite attirée par la flamme d'une bougie
    Je t'aime d'une passion mis à ton service
    Avec l'innocence et la foi de mon enfance
    Je t'aime d'un amour qui me semblait disparu
    Je t'aime avec chaque souffle, chaque sourire
    Chaque larme de ma vie et si Dieu le permet
    Je t'aimerai encore plus après la mort

     

    Andy

     


    4 commentaires
  • Maison de souvenirs par Andy
    Comme il fait sombre dans cette maison de souvenirs
    Avec de la peinture encore fraîche sur ses fenêtres
    Et il n'y a aucune horloge accroché sur ses murs
    Parce qu'ici on ne soucie point du temps
    Alors dis-moi ton nom, belle étrangère
    Et que faisons nous exactement ici ?
    As-tu peint ces murs avec toutes les réponses
    As-tu caché toutes nos peurs derrière ces portes ?
    Parce que nos coeurs sont restés coincés
    Sous la fragilité de nos âmes égarées
    Le poids de tout cela suffit
    A écraser le meilleur de toi et de moi
    Les murs de cette maison sont si fins
    Qu'ils laissent passer les échos et les regards
    Et Dieu sait que j'ai fait mon propre choix
    Mais je me suis noyé dans le doute
    Quand nous avons tous les deux
    Beaucoup trop de choses à prouver
    Andy

    3 commentaires
  • Eruption volcanique par Andy

     

     

     

     

     

     

     

    Ô Père, Vous qui êtes aux cieux
    Veillez soigneusement sur les âmes de mes frères
    Et si le ciel bleu se remplit de feu et de fumée
    Garderiez-vous un oeil sur tes fils sur terre ?

    Si tout doit se finir dans les flammes
    Alors nous allons tous brûler ensemble
    Elles effaceront nos péchés de nos âmes
    Sous Ta bénédiction incandescente

    Et si nous devons tous mourir ce soir
    Alors nous lèverions nos verres une dernière fois
    Nous prierions Ton Nom, célébrerions Ta Gloire
    Nous serions préparés pour entrer dans Ton Royaume

    Quand la désolation viendra du ciel
    Alors mon peuple tombera sous Tes flammes
    Je verrai le feu brûler les arbres
    Je verrai l'exode de nos âmes

    Quand la nuit sera couverte de feux
    Les ténèbres régneront à nouveau
    Je fermerai alors les yeux
    Avec mes frères je mourrai

    Et comme le ciel est en train de tomber
    Il s'est écrasé sur cette ville solitaire
    J'entends mon peuple crier
    Avec les ombres qui recouvrent le sol

    Vous savez que j'ai vu ma cette ville brûler
    J'ai senti la chaleur sur ma peau
    Et j'ai vu la flamme embraser mes mots

    En descendant du flanc de la montagne

    Andy

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique