• N° 84 : L'ombre et la lumière

     

    Bonjour,

     

    Alors voilà, cette fois-ci je ne vais pas oublier d'ouvrir le nouveau challenge. lool

    Mais finalement, j'ai bien fait de pas y penser la semaine dernière, car le challenge de Morganne a beaucoup plût. ;)

    J'espère que celui-ci vous plaira tout autant et qu'il y aura une aussi grande participation. :)

     

    Donc voici le thème que je vous propose : "L'ombre et la lumière", je vous mets en prime le clip de Calogero et Grand Corps Malade, si cela peut vous inspirer.

     

    Bonne semaine à vous et que l'inspiration soit de la partie.

     

    Bonne fête à toutes les mamans en ce dimanche ;)

     

    Bisous bisous

     

    -Minimoy-

     

    PS : Pour le prochain challenge, je passe le relais à Verlant, s'il accepte biensûr

  • De l'ombre à la lumière (par Alexia4ever)

     

    Au dessus de toutes les espérances,

    Il est un rêve qui touche les comètes ;

    Souvent le même depuis l’enfance,

    Il s’agit d’atteindre un monde de paillettes

     

    De courage et de patience il faut s’armer

    Car la volonté ne suffit pas pour y arriver ;

    Bien qu’un seul échec nous fasse nous alarmer,

    Il faut tomber plusieurs fois pour se relever

     

    De l’ombre à la lumière,

    Il semble n’y avoir qu’un pas ;

    Débuts de carrière,

    L’anonymat fait son mea culpa

     

    Monde où la Presse donne accès

    A l’unique clé du succès,

    Il faut savoir être audacieux

    Pour pouvoir toucher les cieux

     

    Et c’est sous les feux des projecteurs

    Que défilent bons ou mauvais acteurs ;

    Mais puisque le mérite diffère du piston,

    Personne ne court le même marathon.

     

    (Octobre 2011)


    votre commentaire
  • Ombre et Lumière de Aedego

    Ombre et lumière

     

    Tendre et douce lumière, servile et sans malice,

    Passe à travers la chair de cette fleur aux calices...

    Capricieuse et fragile, dans ce chant d'ignorance

    Au demeurant futile, elle se soumet et danse...

     

    Elle se doute bien malgré son âme à la fête aveugle,

    Qu'un frais et beau matin d'été, elle se retrouvera seul...

    Arraché aux racines, de son passé futile,

    Par une douleur maline, au combien subtil...

     

    Elle succombera en pleurant le soleil de l'avoir puni.

    Se plaignant et ne comprenant, pourquoi tout cela se finit...

    Mais cette idiote insensée, préférant ne voir son sort,

    S'amuse de son temps compté, qui la sépare de la mort...

     

    Stupide, sourit en vain, mais ne voit que cette fin

    Atroce dans le chagrin, est dû à son esprit atteint…

    Vivant dans sa maladie, la folle est mal placée

    Pour trouver son repenti… Elle n'a plus d'objectivité…

     

    Quentin

     

    Voila on dit Bienvenue à Quentin moi j'aime ce qu'il écrit,

    A vous de lui mettre des coms..

    En plus son poème correspond à notre challenge sur lequel j'ai lamentablement séché (enfin séché mais revenu à la surface après trois poème lol..)


    votre commentaire
  • Tu es ma lumière, dans mon ciel d'ombre par Morganne et JFred

     

    Dans la forêt elfique, volètent les lucioles,

    Dans l'ombre de la nuit, sur fond de carmagnole.

    Tenant ta main, nous progressons à pas comptés,

    Les brindilles craquent, sans nous affoler..

    La lumière qui nait des entrailles de la terre

    Est sans doute dû à la fabrication des rêves

    Eclairé de pureté, on croise doucement le fer

    Pour s’amuser en dansant sur cette douce trêve

    Je suis ton ombre, tu m'appartiens,

    Je te suivrai dans la lumière du chemin.

    Parcourir les rêves les plus fous,

    Où l'ombre et la lumière ne feront qu'un à notre rendez vous.

    Je suis ta lumière qui éclaire ta route

    Au-delà des ombres qui s’éparpillent

    Les herbes folles forment une voute

    Nous marchons vers une drôle de vie.

    Qu'importe la longueur de notre vie,

    Je sens que les deux imbriqués ne seront pas sombre.

    Et  nous plongera tous deux dans un bonheur infini,

    Je vais vers ta lumière, tu suis mon ombre.

     

    Quatre mains Jfred et Morganne.

    La Lumière est le symbole du savoir, l'ombre est le symbole du Vouloir

     

     

    Merci mon Ami J.fred, de m'avoir aidé à faire ce challenge à mon goût et avec toi..

    JFred est mon premier contact de lexode et sur mon blog peu de commentaires, simplement les siens.

    Une seule doit le connaître, c'est Pauline

    Excusez notre retard..


    votre commentaire
  • jeu d'ombre et de lumière par Mamin

     

    Sortir du tunnel si sombre

    Et  retrouver la clarté inondée les cœurs

    En luttant contre les ombres

    Pour laisser place aux couleurs…

     

    D’une clairière endormie près d’une rivière

    En un clapotis d’eau, tel une note de musique,

    Au  bruissement d’ailes d’oiseau qui panique

     

    Et le soleil apparaît, de ses rayons chaleureux

    Illuminant d'éclats généreux

     

    La vie, comme un diamant aux mille facettes,

    Pour  éloigner les vautours qui guettent

    .

    Cette  ombre  passe

    Sans pouvoir l’attraper

    Aussi fugace

    Qu’un regard échangé.

     

    Dans les bois sombres à l’heure du crépuscule

    Une chouette bien cachée hulule

     

    Sous les pas lourds un craquement de branches

    En ombre sur un corps, se penchent

     

    Horizon clair obscur, ainsi va la vie

    Sans  l’ombre d’un doute !

     

    mamin


    votre commentaire
  • challenge number two de morganne

     

    (après avoir lu le voleur d'ombres de Marc Levy.)

     

     

    Mon ombre se dessine devant moi,

    Je lui parle doucement quelquefois.

    C'est ma propriété dans le soleil nacré,

    La luminosité de la vie qui ne s'en est pas allée.

     

    L'ombre d'un ami peut changer,

    Ne jamais lui voler,

    Sinon pour écouter et l'aider.

    Voleur d'ombres, une faculté.

     

    Pouvoir changer le cours de la vie ?

    A ses amis, savoir comprendre l'interdit.

    Faire un pas en arrière,

    Dans la douceur infinie.

     

    Ombre et lumière font bon ménage,

    J'aime l'irréel, je lis et je pars en voyage.

    Jolie Cléa sourde et muette,

    Amie d'une jeune garçon qui en a fait la conquête.

     

    Plus tard avec le temps,

    Il planera toujours à la lumière d'un cerf volant.

    Cléa et le voleur d'ombres se retrouveront, jeune autiste,

    Sort de sa bulle pour jouer du violoncelle.

     

    De l'enfance à l'âge adulte, pas de duel,

    Du cocon de la jeune fille, sort une jolie abeille.

    L'amour et les souvenirs seront plus forts, mademoiselle

    Ils seront heureux, il l'a tant cherché son hirondelle.

     

    Morganne


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique