•  

     

    Dans le jardin aux délices défendus,

     

    Adèle, princesse et fille de ces terres accoure,

     

    Virevolte, tige câline qui déploie, vivante étincelle, ses charmes

     

    Aux jeunes visiteurs happés par ses parfums capiteux.

     

     

     

    Elle se vêt parfois de fins lierres, mais abandonne bien vite

     

    De si légers voiles car charmeuse de cœur et de corps,

     

    Est sa nature et ce serait crime pour elle de tant se taire.

     

     

     

    En cheminant, elle entraîne maints admirateurs,

     

    Certains goûtent les pommes aux rouges bien prometteurs

     

    Dont la chaire blafarde qui sous le coup de dents

     

    Ravive le palais de jus acide, prélude pour certains

     

    A d’imaginaires délices.

     

     

     

    Je préfère les fruits ronds et juteux qui sont d’une orange façon,

     

    Je préfère le fruit jaune et aux formes suggestives qui dans ce jardin en rien détonnent,

     

    Je préfère enfin, les fruits rouges, dits fruits de bois et de la passion,

     

    Mais les pommes, je les laisse sous le soleil ardent miroiter

     

    Car je ne puis réitérer la faute d’Adam, délicieuse Adèle…

     

     

     

    …je me contenterai de ton rire, de l’évocation de tant de promesses

     

    Quand surgit des lointains si lascive silhouette !

     

     

     

    Alain, 24 novembre 2010

     

    Le jardin d'Adèle par Spock27

     


    votre commentaire
  • challenge number two de morganne (humour)

     

     

    D'une pomme empoisonnée,

     

    sortit des grains sains et des pépins mortels,

     

    Donnant un arbre enraciné.

     

    Dans un fruit qui voulait rester éternel.

     

     

     

    Blanche neige passant par là,

     

    S'abritât sous les branches sinueuses prudemment,

     

    Doucement elle s'endormit au pied de la pomme et rêva

     

    Qu'un prince charmant du haut de son alezan.

     

     

     

    L'embrassait tandis qu'une reine aux doigts crochus,

     

    Virait au "rouge pomme" de rage,

     

    Visage émacié, furieuse dans la pomme croqua.

     

    Croyant à un mirage.

     

     

     

    Blanche neige, s'éveilla de son songe

     

    "le songe d'une nuit d'été",

     

    Miroir, son beau miroir tu lui as dit un mensonge

     

    Je suis la plus belle maintenant,

     

     

     

    Des épousailles il n'y eut du  prince et de Blanche,

     

    Vite fait bien fait, elle  prendrai le prince pour amant.

     

    Les sept nains vinrent à l'acte des pacsés, tous en rond avec leur habits du dimanche.

     

    Ainsi on refait l'histoire,

     

    Qui de nos jours aucun enfant ne veut croire,

     

    Et crématisèrent et envoyèrent ses cendres en  enfer,

     

    De Cette vieille mégère.

     

     

     

    Une seule ombre au tableau,

     

    Malgré plusieurs FIV tentées,

     

    Jamais on ne vit de berceau,

     

    Au château de la cité.

     

     

     

    Qu'importe ils adoptèrent,

     

    Les sept nains, manquait plus pour la suite des unions,

     

    Le prince amant et blanche cherchèrent des naines sans "pognon"

     

    Pour leur faire un douillet château,

     

    Et avoir enfin des petits rejetons tout beaux.

     

     

     

     

     

    The end

     

    (j'espère que vous aimez l'humour car après ca.. morganne lol)

     

    je l'avais fait avant il y a plus d'un an en voyant cette photo qui m'inspira,

     

    il y a une suite mais elle n'est pas en prose, donc pas d'overdose.

     


    votre commentaire
  • Pomme d'Eden par DadineAngel

     

    Une pomme lancée en l'air et rattrapée par une autre main,

    On se la passe comme une de ces petites balles d'or

    Elle fait le tour de la terre,

    De main en main,

    De coeur en coeur.

     

    Elle vous regarde lui croquer un morceau de chair

    Pour apprendre à vivre.

    Elle vous a donné la passion

    Et la Rédemption,

    Le vers et la putréfaction.

     

    C'est ton tour croque-la

    Oseras-tu,

    N'oseras-tu pas?

    Adam la reprendra.

     

    Pomme ronde,

    Rouge, Verte ou or,

    Pomme amère,

    Douce ou croquante,

     

    Pomme à l'image de la vie

    Donne-nous un peu de ta chair

    Quitte à nous emmener en enfer

    Tant que c'est loin d'ici,

     

    Fruit des jardins du paradis

    Donne-nous à nouveau le goût de la vie,

    Mets nos coeurs à nus

    Ainsi tout ne sera pas perdu..

     

    Tout ne sera pas perdu

    Pour ceux qui on le coeur déçu..

     

    DadineAngel


    votre commentaire
  • Corps Accord par Bonasse

    Corps accord

     

    De ma bouche souffle le vent du pré

    Sur tes tétons qu’est mon cœur bon gré

    De cajoler er de remuer en cadence.

    J’y goûte l’essence de la vie en une romance.

     

    Daigne me pardonner de m’attarder dessus

    Ils me sont plus précieux que tes seins au dessus

    Où je viendrai un moment prendre de cet élixir

    Que tu as préparé pour mon plaisir.

     

    Je vais le tour de ton corps faire

    Te donner du plaisir à te déplaire

    De ta bouche aux tétons, jusqu'à ta machine

    A bébés où je viendrai élire domicile.

     

    Jusque là le chemin est long,, pourtant

    Je vais m’arrêter en chemin un moment

    Le temps de découvrir nos corps nus et fadés

    Dont l’importance n’est due qu’à ces plaisirs volés.

     

    …Viens maintenant que l’on valorise cette poussière

    Le temps d’une minute ou d’une seconde avec caractère

    Avant que ne nous amène l’opportuniste mort

    Par devant Dieu pour reconnaitre notre tord.

     

    De lui n’ayons plus rien à craindre car déjà est commis le péché

    Nous lui dirons d’en vouloir à nos aïeux d’avoir aimés.

    Alors viens et croquons cette pomme encore

    Une dernière fois nous chérir et nous aimer corps accord.

     

    Live and die for a smile

    BONASSE


    votre commentaire
  • Au jardin d'éden par Morganne

     

    Croquons la pomme,

    Etre tenté par le serpent en somme,

    Au paradis du jardin d'éden,

    Mon Adam, je serai ton Eve pour l'éternel.

    Viens n'attendons pas,

    Regarde cette pomme rouge elle fera notre repas,

    Viens près de moi pour cela,

    Allongeons-nous dans la mousse douillette, tu ne veux pas ?

    Mais si ici, les femmes sont des reines,

    Les hommes sont leur serviteur, pour la peine.

    Non je rigole mon homme viens il fait doux

    Je t'aime et je veux avec toi courir le guilledou.

    Dieu nous a créé,

    le premier homme et la première femme en vérité,

    Mais il nous a fait taquin,

    Il nous a fait malins et coquins,

    Ne refusons pas l'obole,

    Croquons la pomme d'Adam, je te somme.

    Viens dans le jardin d'éden, allongé dans la futaie,

    Même qu'il soit Dieu, il ne verra pas, parfait,

    Nos vêtements n'existent pas, donc pas d'effet,

    Viens embrasse moi, ma bouche rouge croque,

    Elle est rouge vermillon comme la pomme.

    Viens fait moi un petit, pas une petite pomme,

    Mais que ce passe-t-il mon homme ?

    Il t'a fait niais en amour, ca me sonne.

    Mettre en vie Adam et Eve

    Et n'enseigner la sexualité qu'à Eve.

    C'est curieux, viens Adam, pénètre moi,

    Comme le ver dans la pomme,

    Allez prouve moi, soit un homme.

    Cet homme me plait plus que tout je te veux toi.

    Allongés dans l'herbe tendre du paradis en émoi,

    Nos corps imbriqués, nous apprenons comment on fait.

    Il faut bien que l'on procréait.

    Viens sort hors de ta pomme d'Adam,

    Donne moi ton pépin ta graine, soit mon amant.

    Donnons à dieu un enfant,

    Qui sera le sien, le petit jésus d'antan

     

    J'adore les pommes,

    Mais croquer dans tes lèvres j'adore sans que je déconne

    Faire l'amour sans retenue,

    Mais croquons la pomme de l'amour tous les jours peu vêtu.

     

    I'm Sorry (lol)

     

     

    Morganne

    (voila ce que cela donne quand on laisse seule morganne ben oui)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique