•  

     

    Tous les valides sont envoyés au combat

    Pour soi disant défendre une cause importante

    Mais souvent, ils ne reviennent pas

    Ou bien mourant...

     

    Des êtres innocents sont tués

    Sans qu'on y prête attention

    Pendant que les gros bonnets prennent le thé

    Et décident sans réflexion...

     

    On envoie les "petits"

    Pour régler des affaires qui ne sont pas les leurs

    On leur dit "c'est pour la patrie"

    Pour mieux les pousser dans l'horreur...

     

    L'histoire n'a pas suffit pour comprendre

    La guerre n'apporte rien

    Sauf la souffrance, de se mépandre

    Et surtout le chagrin...

     

    evy

     

    ---------------------------------------------------------------------------------------

     

    Bonsoir, un retour un peu petit (pour ceux qui se souvienne de moi ^^') besoin de réécrire, de me retrouver là où je me suis laissé ^^'

    Je sais je ne dois plus trop savoir écrire, mais pour réapprendre faut bien commencer par quelque part!!!

    Bisous à tous


    votre commentaire
  •  

     

    Guerre! Hissons-les!

     

     

    Des innocents menés en nombre à l'abattoir…

    Un souvenir d'une fracture de l'Histoire

    Gardant la trace de boucheries inhumaines

    Orchestrées par la peur, générées par la haine.

     

    Répéter les erreurs et horreurs de naguère,

    Est-ce là, dis-moi, tout ce que nous sachions faire?

    Comme dirait Vigny, malgré ce grand nom d'Homme

    N'aurons-nous jamais honte de ce que nous sommes?

     

    Deux heures du matin aux fumées d'incendies,

    Violence et rébellion en vos pauvres esprits…

    Détruire et tout casser, dans ce leitmotiv,

    Est-ce réellement tout ce qui vous motive?

     

    Pourquoi l'imiter, l'ex-pression de la colère?

    Unique voie - voie sans issu! Quelle misère!

    Arrêtez la planète et laissez-nous descendre

    Avant que nous l'ayons toute réduite en cendres!

     

    Pourquoi ces barbelés à l'entrée de vos cœurs?

    Pourquoi gâcher sa vie d'éternelles rancœurs?

    D'où viens l'obligation, je n'ai pas bien compris,

    De l'existence obligée d'un camp ennemi?

     

    Le monde est fou! Advienne de lui que pourra!

    Moi, je reviens chercher asile dans tes bras,

    Oublier leurs stupides guerres alentours.

    Très Belle, penses-tu qu'ils comprendront un jour

    Que la clé de la Paix, du Bonheur, c'est l'Amour?

     

    L.


    votre commentaire
  •  

     

    Mauvaises Nouvelles – SHY'M

     

     

    Cap vers les sables chauds, fier est l'uniforme.

    Le coeur est sur le drapeau, fonce, tu es un homme.

    Il n'y a que les faibles qui finissent au carreau,

    Tu cacheras ta peur au fond de ton sac à dos.

    Tu fais partie de l'élite, parmi les meilleurs du monde,

    Mandaté de justice assis sur les toits du monde.

    Tu es parti sans rien dire, visage dur et sans doute

    Que défendre et servir étaient écrits, sur ta route.

     

    J'ai de mauvaises nouvelles du champ de bataille:

    On a perdu des hommes, on a perdu des âmes,

    Il faudrait qu'on s'en aille, qu'on sans aille...

    J'ai de mauvaises nouvelles du champ de bataille:

    Des enfants qui pleurent, des mères qui espèrent des retrouvailles.

     

    Tu as la force et le courage, de ne jamais battre en retraite.

    Tu es si jeune, tu as le bon âge, pour ne pas craindre la bête.

    Tu as la bouille et le panache, tu es le héro qu'on recherche,

    Quand on craint trop de dommages, tu es le premier qu'on dépêche.

    C'est pour tout ce que tu représentes qu'on a besoin de toi,

    Mais c'est le sang que tu verses, qui fait qu'on se souvient de toi.

    C'est pour tout ce que tu es et qu'un autre n'est pas

    Qu'un soir, tu es parti au combat.

     

    J'ai de mauvaises nouvelles du champ de bataille:

    On a perdu des hommes, on a perdu des âmes,

    Il faudrait qu'on s'en aille, qu'on sans aille...

    J'ai de mauvaises nouvelles du champ de bataille:

    Des enfants qui pleurent, des mères qui espèrent des retrouvailles.

     

    Tu fais partie de l'élite, parmi les meilleurs du monde,

    Mandaté de justice assis sur les toits du monde.

    Tu es parti sans rien dire, visage dur et sans doute

    Que défendre et servir étaient écrits, sur ta route.

    Tu t'es battu comme un homme et on se souvient de toi

    Dans l'encre de la liste, de ceux tombés au combat.

    Mandaté de justice assis sur les toits du monde,

    Tu repars fier, comme le nom gravé sur ta tombe.

     

    J'ai de mauvaises nouvelles du champ de bataille:

    On a perdu des hommes, on a perdu des âmes,

    Il faudrait qu'on s'en aille, qu'on sans aille...

    J'ai de mauvaises nouvelles du champ de bataille:

    Des enfants qui pleurent, des mères qui espèrent des retrouvailles.

    Il faudrait, il faudrait qu'on s'en aille...

     

    (Cyril Kamar, Louis Côté)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique