•  

     

    D'un harmonieux mariage de senteurs

    Tout nuancé d'amour, l'Eden est un jardin

    Où se confondent les papillons et les fleurs

    Dans un multicolore assortiment divin.

     

    Le Paradis n'est fait que de pensées aimables,

    Tout y est plus léger, aérien, qu'une plume,

    La terre en tirerait exemple mémorable,

    L'air y est doux, d'un blanc diaphane de brume.

     

    C'est la Paix de l'esprit, ceint de Sérénité

    Dans un calme absolu, sans jalousie ni haine,

    Le trophée de nos Vies par l'Immortalité.

    Mais… malgré la splendeur de cet unique Eden,

     

    J'y préfère ses yeux souriants qui désarment,

    Sa douce peau revêtue de sa seule aura,

    Son cœur ami qui me fit tomber sous son charme,

    La beauté de son âme imprégnant l'odorat.

     

    Ses gestes de non-dit, ses osmoses en vols

    Explosant les couleurs, bravant les interdits,

    Ses désirs impromptus et troublants qui m'affolent...

    Qu'elle m'ouvre ses bras... voilà, mon Paradis!

     

    L.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique