• N° 293 : S'inspirer d'une chanson

     

    Bonjour à toutes et à tous,

     

    Pour votre inspiration de la semaine, et pour changer un peu (lol),

    je vous propose une chanson de La Grande Sophie "Je Ne changerai jamais".

     

     

    La Grande Sophie / Je Ne changerai jamais

     

    Amusez-vous bien!

    Très belle semaine à vous toutes et tous.

    L.

     

  • Qui Suis-Je?    // Imparfaitlibre

    Un poème écrit il y a déjà plusieurs années mais qui me permet de ne jamais oublier qui je suis vraiment...

     

    Un oiseau qu'on retient contre son bon vouloir ?
    Non, une liberté paisible
    Qui vit dans un esprit sans ordre ni devoir ;
    Un pauvre piaf imprévisible.

    Une autre galaxie errant dans l’univers ?
    Non, une poussière filante
    Parcourant en tous sens un grand ciel à l’envers ;
    Une étoile guère brillante.

    Une immense oasis dans un désert rocheux ?
    Non, une flaque transparente
    Reflétant le regard d’un passant malheureux ;
    Une gouttelette en attente.

    Le merveilleux tableau d'une célébrité ?
    Non, le teint flétri d'une peinture
    L'écho perdu d'un cri soûlant de vérité ;
    Une esquisse en caricature.

    Les lignes d'un recueil de poèmes d'amour ?
    Non, l'écriture d’une fable,
    Voyageur éternel d'un aller sans retour ;
    Les mots d’un passé détestable.

    Qui suis-je maintenant ? Un futur attendu ?
    Non, L’absurdité d’une absence,
    Mirage incandescent d’un être suspendu
    Aux soubresauts de ta présence.

    (26 Septembre 2010)

     


    2 commentaires
  •  

    Des promesses excommuniées,

    Que j'ai trahi à contre cœur,

    Contre ma propre volonté.

    Qui me dira d'où vient l'erreur,

    Quand l'honnête affabulation

    D'un épique songe utopique,

    Pavé de bonnes intentions,

    S'affuble d'un humour tragique.

     

    Victime d'un rêve naïf,

    Inachevé, interrompu,

    Aux espérances apocryphes

    Trop sincèrement corrompues.

    L'Ornière d'écho, incidence,

    Ainsi qu'un tangible mirage,

    D'un avenir, qui me devance,

    A échoué, là, sur mon visage.

     

    Des vérités remaquillées,

    Dans un reflet en trompe l'œil,

    Ingénues, en pâle fumée,

    Ne faut-il en faire mon deuil.

    Des mensonges désabusés

    Auront sacrifié mes désirs,

    Jouant les contre-vérités

    Même à venir… Même avenir!

     

    L.

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique