• N° 284 : Citation de Saint Augustin

    -He4qM6LGgT.gif-nbGfCYwhmO.gif

    Bonjour,

     

    Cette semaine, je vous propose un thème basé sur une citation de Saint Augustin:

    “Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.”

     

    Moi je sais lequel je prends puisque je boîte, mais ce n'est qu'une image.

     

    Regardez bien ce matin les cloches vont revenir

    écoutez bien

    Je vous souhaite de bonnes fêtes de Paques

    en famille

    en ami

    en couple

     ou hélas tout seul mais un bon livre ou une bonne émission télé (ce n'est pas gagné) peu remplacer la présence...

     

    Bisous à tous

     

    Bonne semaine à vous.

    Bisous

    Morganne (enfin de retour)

    -nbGfCYwhmO.gif

    Coquin de caramel,  tu t'es mis dans le bouquet de tulipes...

    bisous mon filleul

  •  

    Sentier battu à plat de couture.

    Chemin sinueux au destin pluvieux.

    Pourtant sûre d'être sur la bonne voie

    Tout n'est qu'une question de foi.

     

    S'entêter sur des chemins funestes

    J'aurais mieux fait de lâcher du leste.

    Cette voie sans issue me mène loin de moi

    Criant d'idiotie, ce chemin me laisse sans voix!

     

    "Je croyais, je pensais," évidence viciée

    Croyance sans conscience n'est qu'acte manqué.

    Le cauchemar fini, enfin éveillée je m'étais perdue

    Sur une route mirage que j'ai vaincue!

     

    Peu importe le clinquant s'il n'est pas nous,

    L'authenticité doit primer avant tout.

    Etre soi avant tout pour ne pas périr,

    Se tromper bien sûr, mais se reconquérir!

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Que m'aurait enseigné une banale vie

    Comblant tous mes désirs, sans un effort aucun;

    Si je n'avais jamais eu qu'à tendre la main

    Pour satisfaire la moindre de mes envies?

     

    Que m'aurait apporté une neutre existence

    Où, sans rien demander, tout m'eut appartenu?

    A quel point je t'aimais, l'aurais-je vraiment su

    Sans ce manque de toi et sans cette souffrance?

     

    Si mon destin s'était accompli sans douleur,

    Aurais-je deviné que la vie est précieuse?

    Sans saisissant contraste, aurais-je été heureuse?

    Aurais-je profité des instants de bonheur?

     

    Sous un ciel toujours bleu, sans l'ombre d'un nuage,

    Sans la pluie, je n'aurais pas connu l'éclaircie,

    La splendeur irisée de l'arc-en-ciel aussi,

    Les couleurs des saisons changeant le paysage.

     

    Sans peine et, donc, sans joie, quel en serait le prix?

    Pourrait-il y avoir guérison sans blessure?

    Quel charme aurait la Vie sans ses égratignures?

    N'en perdrions-nous pas toute sa poésie?

     

    L.


    3 commentaires
  •  

     

    Nos chemins se croisent se décroissent,

    Lequel sera le bon pour l'amour et la paix.

    Ne regardez pas les pancartes, on nous angoisse,

    On choisi sa destination avec son âme, c'est un fait.

     

    Le corps n'y est pour rien,

    Le ciel, nous guide, nous montre la destination.

    Partons pour la voix lactée, on nous guidera bien,

    L'air est respirable, rien a voir avec la terre station.

     

    Choisir entre le bien et le mal, parfois très difficile,

    Peut se révéler imparfait, ou plus que parfait.

    Essayons de tirer les rideaux, fermez les yeux,

    Aussitôt dans votre bulle allez tout est bien fait.

     

    Je ne sais, ne sais plus par où aller,

    Depuis cette maudite année deux mille quinze

    Mauvais président, et santé décallée.

    Avant j'écrivais, maintenant, mes rimes sont partie avec Alain.

     

    Morganne

     

    j'ai lu vos poèmes qui sont super, je vous promets que demain je mets les commentaires...

     

    Bonnes Paques à tous

    Morganne


    7 commentaires
  • Retracer son chemin de vie /  nini

    Meurent les heures dans les bras de l’oubli

    Sur l’autel du temps se perd son tempo infini

    Quand l’erreur du passé souhaite l’amnésie.

    Le reflet d’hier ne sera plus que souvenir 

    Et celui de demain sur le miroir se mire,

     

    Portant les stigmates témoins de blessures

    L’instant présent est un combat une démesure

    On a tous quelque part dans les yeux

    Une part de rêve faisant miroiter d’autres mieux.

     

    Avoir envie de vivre au jour  le jour

    Profiter de ce que la vie nous offre

    Sur le chemin d’un aller sans retour

    Enfermer le mauvais dans un coffre.

     

    Du silence à l’oubli il n’y a qu’un pas

    Pour effacer les maux ,balayer les gravas

    D’une vie qui s’enfuit avec perte et fracas

    Faire de demain un chemin de bonheur qui subsistera

     

    nini 


    3 commentaires
  • S'Il Suffisait // Imparfaitlibre

    S’il suffisait parfois d’éteindre les lumières

    De fermer la fenêtre et baisser les rideaux,

    S’il suffisait alors de serrer les paupières

    Pour oublier un temps la souffrance des maux !

     

    A quoi nous serviraient la défaite et la peine,

    Et tous les sentiments qui nous font avancer ?

    On s’attache tout seul les erreurs que l’on traîne

    Par crainte de devoir un jour recommencer.

     

    Mais personne ne peut soulager la faiblesse,

    Elle est une prison nous plongeant dans le noir.

    Il nous faut démolir la cloison qui se dresse

    Devant l'aube nouvelle où brille notre espoir.

     

    Alors notre raison tout au fond nous invite

    A vivre à l'extérieur qui nous sommes dedans,

    En devenant l'écho d'une voix interdite,

    Qui chante l'abandon de nos troubles ardents.

     

    Et même si demain nous plonge dans le doute,

    Il reste ce sourire illuminant un cœur ;

    Sans exiger de nous de poursuivre une route

    Dont un autre serait le farouche vainqueur.

     

     

    Patricia 


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique