• N° 265 : Ecrire en musique...

    Bonjour à toutes et à tous,

     

    Avec Morganne, cette semaine nous vous proposons que votre plume se laisse porter par la musique...

    Que l'inspiration soit avec vous!

    Bisous à vous toutes et tous et très belle semaine.

    L.

    Un seul petit problème L. c'est que ta vidéo ne fonctionne pas

    Mais je vais vous dire elle aime en ce moment et souvent et moi aussi

    la Musique Irlandaise, donc écrivez par de la musique irlandaise, laissez vous bercer par la douceur de la musique...

    j'essaierai de savoir la vrai musique...

    Bisous Morganne

    Voici le lien, pour celles ou ceux qui ne visualiseraient pas la vidéo:

    Triskell - Telenn Vor

    (en breton, "Telenn Vor" veut dire "La Harpe de la mer")

  •  

     

    Graines en musique acidulée,

    S'essaime dans le tréfonds;

    Vagues vertes aériennes les captes,

    Donnant des perles aux huîtres.

     

    Notes cristallines, s'envolent,

    Au vent doux du sirocco,

    En livrant ces bulles éphémères,

    A la grande planisfère.

     

    Allongée sur le sable,

    Je décolle, ma bulle capte,

    S'enfle, s'arrondit, jusqu'à partir,

    Mon moi intérieur est bien reposé.

     

    La harpes celtiques, des anges

    instruments magiques, de la terre aux cieux.

    Fin du concert, je reprends connaissance,

    Milieu qui m'entoure, c'est le sable, la mer..

     

    Reste avec moi, harpe du bonheur

    pour que cette musique parte mardi vers le plus haut des cieux,

    Accompagner cet être cher qui nous quitte,

    Mais accompagnons le avec joie et non tristesse.

     

    Morganne


    4 commentaires
  • Wadaïkooo.... !

    Rythme dans la peau,

    Musique ancestrale cardio,

    Yeux mi-clos ...

     

    Sang bouillonnant aux tempes,

    La sève sort des estampes,

    Le volcan gronde sous la cendre,

    L'enclume du ressac ramène l'ambre,

     

    Boum, Boum, Tikitchitt .... !

    Visages en sueur, le rythme s'accélère,

    Souffle divin...La bête de feu dragonne le "chi",

    Le son impose une nouvelle ère ...

     

    Et puis...plus rien !

    Après errance ...silence

    Comme une évidence !

    Retour à l'essence (:)

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Douceur égrainée de la Harpe

    Remémore-moi le passé,

    Libérant de son épicarpe

    Mon esprit prompt à rêvasser.

     

    O Joie, sautillant sur la gamme,

    Dans un même élan cadencé,

    Que retrouver la Gente Dame

    Que nous eussions jadis aimée… !

     

    Quand ce sourire ensoleillé

    Sous sa coiffe blanche prévaut,

    Evoquant la beauté cachée

    De délices sous son bliaud.

     

    O Harpe, aux douceurs égrainées,

    Avouerais-je que rien ne vaut

    Cette escapade improvisée

    En mes souvenirs médiévaux…

     

    L.


    5 commentaires
  •  

     

     

    Sur les landes de pierres,

    A pic vers le ressac de l'océan,

    Laissons notre bulle s'envoler,

    Naviguer, volte face, tenir sur son séant.

    La tête dans les nuages,

    Je te te vois toi, en apesanteur,

    Flottant au dessus de moi,

    Un bien être évident m'envahit, tu es là.

    Qui es tu toi ?

    Certains ne le savent pas,

    Chaque jour tu es présent chez moi,

    Sur les vertes prairies, sur les musiques à l'infini.

    J'aime ton ombre comme je n'ai jamais aimé.

    Ce contour de nimbes, qui me frôle, me donne la foi,

    Celle du destin, celle de la vie,

    La bonne direction du sentier de l'infini.

    Une seule ombre à notre tableau, si elle existe,

    N'avoir pas pu échanger plus longtemps,

    Crois tu que l'on s'est tout dit,

    Moi je ne crois pas, le chemin n'est qu'en pointillé.

    Un jour je le sais avec les cailloux de l'Irlande on va se retrouver.

    Reste où tu es, tu es bien,

    Tu ne souffres plus, tu veilles sur les tiens,

    Un jour que je crois prochain, je monterai vers le céleste,

    Par les grands escaliers qui vont vers demain, si je passe mon examen

    Si les oui l'emportent sur les non, si les airs de flutes, se mélangent avec celles des harpes.

    Les harpes Irlandaises, celles du ciel, les entends tu ??? oui, parfait cette nuit je dormirai bien.

     

    Sur le partition de la vie j'ai écris sans faire de vers, laissant simplement mes doigts parcourir le clavier,

    c'est un peu le but du jeu de ce challenge, l'ai je bien rempli mon L. je suis sûre que toi tu me comprendras.. même si je n'ai fait ni sonnet, ni haïku, ni verset... ni alexandrins... j'écris pour le musique pour le ciel, pour la vie...

    Bisous à tous.

    Morganne


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique