• N° 237 : Entrez dans la Légende

    N° 237 : Entrez dans la Légende

     

    Bonjour à toutes et à tous!

     

    Cette semaine, je vous propose…

    d'Entrer dans la Légende.

     

    A votre imagination…!

    A vos plumes…!

    Prêts! Partez!

     

    Très bon dimanche à vous toutes et tous…

    et bonne semaine!

     

    Bien Amicalement

    L.

     

    Qui se porterait volontaire pour lancer le prochain challenge,

    celui de dimanche prochain donc?

     

  •  
     
    Le temps passe les souvenirs demeurent
    Marquer son époque les gens jamais ne meurent.
    Chanteurs crooner partis au ciel avant l'heure
    Revivent soixante dix huit tours tournent avec bonheur.
     
    Là haut brille de mille feux les étoiles autrefois adulées
    Rien ni personne ne saurait en ternir leur si bel aura.
    Dansez jouez les pas et musiques chantées
    Faites nous vibrer encore au melting pot que l'on fera.
     
    Le King tout de blanc vêtu comme d'autres marquera,
    Cohran, Beatles, Stones, groupes mythiques, la foule adulera. 
    Jean.Jacques Goldman nationial, jamais ne nous décevra,
    Elton John avec «Sacrifice » émouvance de ma tête qui pleurera.
     
    Ces notes de musique qui ont su ça et là nous égayer,
    Ô grand jamais ne cesseront de résonner dans notre tête.
    Associées aux mots, tout cela n’a fait que nous envelopper,
    Pour nous distraire,nous faire danser,chanter et faire la fête. 
     
    4 mains Fred et Morganne

    1 commentaire
  •  

    Il était une fois, mais c'est loin d'être un conte de fée,

    Un être humain, allons nous dire, même si l'on a des doutes ;

    Prononçait à tout moments incessants, comme une onomatopée

    Si.... moi je ..... je rentrerai dans la légende, croyez tous et toutes.

     

    Non ce n'est pas Nelson Mandela, prix Nobel de la paix

    Non, ni Pierre et Marie Curie ces chimistes de talent,

    Saint-Exupéry, perdu avec son avion postal, chacun le sais,

    Pas le premier homme a avoir mis le pied sur la lune pourtant pas évident.

     

    Un homme se déplaçant à scooter la nuit dans les rues de Paris,

    Il ne mettait pas sa vie ne danger, non pas un homme du feu,

    Il se faisait en plus accompagner, c'est ainsi.

    Il n'allait pas dans la banlieu chaude, affronter les fous de Dieu.

     

    L'abbé Pierre et ses pauvres, lui laissera sa trace dans tous les livres,

    Comme Soeur Thérèsa donnant sa vie pour les enfants de Calcutta,

    La personne dont je parles, fait du bien dans le pays, cela me rend ivre,

    Homme généreux pour les primes ouvrant les frontières Rom, sans papiers etgoujas.

     

    Non ce n'est pas Coluche avec ses Restaurants du coeur,

     Vous ne devinez pas ce grand homme négatif, même pas peur.

    Un petit indice... son costumier doit être en "taule"

    Alors là, ne cherchez pas sur les dictionnaires, c'est trop tôt.

     

    Morganne


    3 commentaires
  •  

    Il était une fois

    Des histoires enchantées

    Où règnent de grands rois

    Combattent de preux chevaliers.

    Contez-nous les ballades

    De ces livres magiques

    Des exploits en cascade

    Sans nulle larme tragique.

    Clamez à tue-tête

    Chantez, jour de fête,

    Les muses et les nymphes

    Des pages si riches

    Qu'elles font de nous tous des princes

    Ou des chercheurs de calice.

    Notre bel imaginaire

    Sur ces lignes se libère...

     

    Et nos hauts faits d'armes

    Offerts à notre contrée en offrande,

    Nous font, sans couardise ni que hargne,

    Entrer dans la légende.


    5 commentaires
  •  

    Entrer dans la légende en valsant sur les lignes

    Ou sur les entrelignes discrets des non-dits,

    Du verbe réservé ou de ceux plus concis,

    Dessous leur air de rien, qui persistent et signent.

     

    Entrer dans la légende, outrepassant le terme

    De la vive émotion infinie qui l'embrasse,

    De cette poésie qui y laisse sa trace

    D'une plume légère hérissant l'épiderme.

     

    Se laisser séduire, caresser leur essence,

    Y répondre à la lettre, fut-elle muette.

    Du rôle de lecteur, s'en faire l'interprète,

    S'imprégnant savamment de chacun de leur sens.

     

    Déshabiller les mots, épouser leur contexte,

    Maquillés de leurs sous-entendus, travestis,

    S'abandonnant à ce doux plaisir inédit

    D'entrer dans la légende en pénétrant le texte.

     

    Emprunts de poésie, versifiée ou en prose,

    De cet amour des mots devenez légendaire,

    Entrant dans la seule légende salutaire:

    Seule l'humilité mène à l'apothéose!

     

    L.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique