• N° 231 : Libérée, délivrée

     

    C'est Evy qui nous propose aujourd'hui le nouveau challenge, 

    Merci à toi Evy 

     

    Sa proposition de challenge est:
    "Libérée, délivrée"
     

     

    Pour vous aider, nous vous mettons la chanson qu'Evy a proposée 

    "La reine des neiges" 

     

     

    Comme on est en comité restreint durant l'été,

    nous vous proposerons les challenges pour 15 jours 

    Morganne et L.

  • Je veux être Libérée, délivrée - Evy

    Il y a toujours ces démons qui refont surface,
    Que l'ont voit à chaque regard dans la glace
    Pour nous montrer le reflet de notre tristesse
    Enfouie, nous rappeler notre détresse ...

    Ne pas faire de vague, être parfaite
    Rentrer dans le moule, faire la carpette,
    Ne pas faire de mal autour de soit,
    Mais tout garder en soi....

    J'en ai assez de cette image que l'on doit donner,
    Je veux être libérée, délivrée
    Vivre comme j'en ai envie,
    Et non comme les vôtres, que je maudis !

    Quand on prend un peu de recul,
    On se rend compte qu'il y a beaucoup de faux-cul,
    Mais c'est vrai il ne faut rien dire,
    Seulement moi, doit souffrir...

    J'en ai assez de ce monde que vous façonnez
    A votre image pour moi, où je suis étriquée,
    Je ne rentre pas dans votre 36
    Et non je suis pas dans la case "Anorexie"

    Pourtant je dois bien faire avec vous,
    Car il y a ce lien entre nous
    Je ne suis qu'un pion sur votre échéquier
    Que vous laissez souvent tomber

    Quand je décide de vivre ma vie,
    Vous êtes là, tels des rapaces, car c'est interdit
    Et vous tapez où ça fait mal
    Pour briser encore mon moral

    Votre vie semble tellement exceptionnelle
    Mais en fait, tout n'est que superficiel
    Pour donner une bonne image
    Mais attention, à l'orage...

    Il est facile de juger les autres
    Que tout ce qui leur arrivent, c'est leur faute
    Que vous n'auriez pas fait comme ça
    Mais plutôt comme cela

    Et bien mettez leur chaussures, relevez-vous de leurs chutes
    Remettez-vous de vos disputes
    Ah! Il n'y a plus personnes maintenant ?
    Il est tellement facile d'être méchant...

    Méfiez-vous, la route tourne, la chance aussi
    Occupez-vous de vous, et laissez moi gérer ma vie
    Le jour de ma Liberté arrivera
    Et tant pis s'il y aura des dégâts...

    Evy
    ---------------------------------------------------------------------------------
    Voilà mon poème, j'espère ne pas mettre trop éparpillée !!
    J'avais besoin de me libérer, de me délivrer, comme dit la chanson ;)


    5 commentaires
  • Je flotte, je vole,

    je survole ma vie,

    suspendue dans mon envol,

    au dessus de mes envies.

     

    Les étoiles, me regardent complices,

    Libre de mon corps laissé en bas.

    Le ciel m'attend et ouvre ses lices,

    Mon âme légère ondule sans être en trépas.

     

    Libérée, délivrée, puis-je aider quelqu'un,

    Un messager ayant marre de la vie puni d'avoir donné sa vie trop vite.

    Rompant le cours des choses sans avenir aucun,

    Que d'être une entité perdue, viens je serais si je peux ton guide.

     

    Plus de peur, plus d'ennuis,

    La vie en rose, le trépas dans le bleu du ciel.

    Les nuages mousseux, les anges érudits,

    Me voici, libérée dans un univers de miel.

     

    Heureuse de cette nouvelle destination,

    Abolissant les racontars d'une vie prison.

    Compagnon de la lune, je n'ai rien à faire de ta contagion,

    L'anneau de l'union abandonnée, plus rien n'atteindra ma raison.

     

    Morganne

     

    PS écoutez cette musique relaxante, là vous serez libérés, délivrés au moins d'un peu de stress.

     


    5 commentaires
  • Aspirée par les nuages,

    Partie pour un étrange voyage

    Me voilà au coeur de moi-même.

    Légère, vivante, c'est aujourd'hui

    Qu'aura lieu la rencontre.

    Au milieu de nulle part voilà mon châlet rêvé.

    J'y pénètre et ils sont là, au rendez-vous.

    Revivre, revivre tous ces moments gâchés,

    Tous ces instants terribles mais sur mon canapé

    Juste en spectatrice, je suis bien protégée.

    Et c'est alors que je la vois, cette belle et douce enfant

    Comment n'avais-je pas vu son regard innocent?

    Ses douces boucles blondes autour du visage triste

    D'une enfant en naufrage d'amour mais qui résiste.

    Je lui tends les bras, il est temps pour nous

    De nous réunir et d'avouer les mots doux.

    Oui je t'aime fillette, mon moi du passé,

    Cesse de me tourmenter et viens m'embrasser.

    Ne faisons plus qu'une, soyons des alliées

    Je te protègerai et toi, cesse de me casser.

    Nous partons main dans la main,

    Nous envolons vers un meilleur lendemain.

    Tu peux revenir en moi, nous sommes en paix.

    ...Et j'atterris soudain bien plus sereine.

     

     

    Jolana

    Libération, par Jolana


    4 commentaires
  • Encore un soir de tyrannie

    Il se fait tard et il fait nuit

    Mais non je n'irai pas me coucher

    Je vais devoir encore t'écouter...

     

    Diarrhée verbale que je supporte

    Toi et ta colère, que le diable t'emporte!

    Non tu n'as pas eu de chance

    C'est ça  attends ta délivrance...

     

    Si je pouvais partir au loin,

    M'éloigner à tout jamais.

    Je prendrais le premier vol d'oiseau

    Tu ne me regarderais plus de haut.

    Je goûterais la liberté

    D'être moi-même et d'être aimée.

    Tes idéaux de pacotille

    Ne te font aimer que ce qui brille.

    Je préfère la spontanéité

    Rire comme une folle à volonté.

     

    Ca fait des heures que tu t'écoutes parler.

    Perso ça fait un bail que j'ai décroché.

    Tu m'accuses des pires maux de la Terre

    Mais mon seul tort c'est que tu n'es pas ma mère.

     

    Enfin le jour du courage s'est levé.

    Je pars loin de toi et de tes absurdités.

    Oh ma Folcoche, je pars avec joie

    Tu ne lèveras plus la main sur moi.

     

     

     

    Je pars enfin au loin

    Je m'éloigne à tout jamais.

    Je prends mon envol tel un oiseau

    Tu ne me regarderas plus de haut.

    Je vais goûter la liberté

    D'être moi-même, je veux être aimée.

    Je te laisse toi et tes idéaux de pacotille

    A tes croyances et tes statuts qui brillent.

    Je vais vivre dans la spontanéité

    Je ne suis pas folle, je ris juste volontiers.

     

     

     

    Jolana, le 31/03/2014

     

     

    Au revoir  à jamais

    Je partage là un texte que j'ai écrit il y a quelques semaines mais il me semble être dans le ton. En attendant que j'en écrive un autre :-) 


    2 commentaires
  •  

     

    A vous, qui m'auriez voulu "autre",

    Qui le rêvez obstinément,

    Je ne serai jamais l'apôtre

    De vos moules, de vos carcans.

    Même si cela vous désole

    Dans vos étroitesses d'esprit,

    J'ai arraché la camisole

    De vos jugements, partis pris.

     

    Je sais! vous auriez tant aimé

    Me déformer à votre image,

    M'enfermer à perpétuité

    Dans vos normalités d'outrage!

    Mais, passant outre les barreaux

    De vos mondes préfabriqués,

    Vous ne m'atteindrez plus, si haut,

    Ni vos castratrices idées!

     

    Tel un cerf-volant sans ficelle,

    Et sans plus le moindre amarrage,

    Je vogue libre dans le Ciel

    D'un Dieu qui n'en prend pas ombrage.

    Lui, m'aime telle que je suis,

    Et m'a affranchie, délivrée,

    De vos jougs, de vos interdits, …

    De vos croyances… erronées.

     

    L.

     

    PS: ... et merci de m'encourager sur Short-Edition pour le prix Automne 2014!

    http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ton-conte-est-bon

    http://short-edition.com/oeuvre/poetik/a-mots-couverts 

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique