• N° 190 : Fais de ta vie une palette de couleurs

     

    Voila j'ai loupé le dimanche pour ouvrir mais hier j'étais à Saint Raphaël, donc je me rattrape

    ce matin avant ma cure

    Que vais-je vous proposer, laissez moi 5 minutes je me creuse la cervelle enfin un tout petit peu...

     

    alors voila...

    Je ne vais pas vous demander un acrostiche, je sais que presque personne n'aime, un Haïku c'est nul...

    Je vais vous laisser le choix entre un texte et une poésie, comme cela notre Alain va être heureux...

     

    Ces jours ci j'ai vu plein de couleurs, le colorado de Rustrel, mini colorado provençal par rapport à son grand frère américain, les ocres sont magnifique, un vrai tableau, et hier la corniche de l'esterel...

    Si vous ajouter les senteurs, le bleu du ciel, le jaune radiant du soleil et le turquoise de la mer,

    Je vais vous proposer

     

    "Fais de ta vie, une palette de couleurs et de parfums", vis comme au bord de la mer où dans la garrigue au chant des cigales".

     

    Les couleurs et les parfums de la vie peuvent être différents si on est gai ou triste mais il y a toujours un jour un couleur qui deviendra plus lumineuse, ayez confiance en l'avenir..

     

    Bisous à tous

     

    A vos plumes et à votre encrier et votre plume d'oie...

     

    Morganne

  •  

    Un, j’ai envie de parfumer ma vie de toi

    Deux, je voudrais du bleu dans tes yeux

    Trois, j’aimerais l’odeur du bois

    Quatre, une vie pour nous, à deux

     

    Cinq, le rose de mes joues explose lorsque tu me souris,

    Six, des myriades de tons dans ton regard lorsque tu me tiens la main.

    Sept, sous la frondaison de la forêt, notre connivence est symphonie,

    Huit, tes lèvres au goût de miel effleurent le miennes, viens n'attendons pas demain.

     

    Abandonnez sur le douce mousse vert tendre sous les feuillus,

    Balancé par Eole les arbres nous font un divin abri.

    Comme dans une barcarole, laissons nos corps heureux et nus,

    Du haut du ciel un rai de lumière jaune perce, des oiseaux pépient.

     

    Et après que les minutes et les heures aient défilées

    Fini les moments sombres pour nous deux

    Gardons nous de la tristesse du monde, de la morosité

    Hier est passé, aujourd’hui se tait, demain sera feu.

     

     4 mains jfred et Morganne


    votre commentaire
  •  

    Nous attendrons que les Faunes s’enflamment

    Et que par tes yeux, nous puissions aimer encore.

    Le paysage se délie, les mers sont toujours belles,

    Tes rivages si purs que l’on voudrait s’y arrimer.

     

    Epurer la gestuelle, troublez les eaux de fantaisie,

    Il y a là le tronc et les basses pierres

    Sur lesquels fonder toute une vie ;

    Au loin les ternes et fades compagnons.

     

    C’est avec ma belle Corine, que je cueille les fruits du jour,

    Et les oiseaux de gémir sous les branchettes,

    Laissant choir les feuilles qui ont déjà tout dit ;

    Au-delà leurs sérénades, restent les aimables odeurs

    Qui à tout jamais m’embâmeront.

     

    Alain, 31 août 2013 - ill. tirée du net

     

    que les Faunes s'enflamment par Spock27


    votre commentaire
  • Gerbe de couleurs par Mamin

     

     

    Dans la lueur de l’aube naissante

    Rosie sur une palette de vie, chatoyantes

    Couleurs aux reflets d’arc-en- ciel

    D’un éclat aux tons pastel

     

    Se déclinent au passé au futur au présent.

    Un vent de liberté venu du firmament

    Épouse les blés d’or, aux accents de l’été

    Sur chaque chemin et sentier.

     

    Les jardins ont jetés leurs graines

    Sur la courbe de l’infini pérenne

    Qui s’effeuille en nuances célestes,

    De la belle pâquerette si modeste

     

    Aux rouges coquelicots, jaunes mimosas

    Un souci par ici , une rose par là..

    Nuancier du bonheur aux tons mordorés

    Jardin de mon cœur vos couleurs

    Comme un feu d’artifice se disputent la primeur


    votre commentaire
  •  

    Provence à l'accent chantant qui a bercé mon enfance,

    Bleu de la mer de cette époque, je pars en errance.

    Les souvenirs d'adolescence montent en moi comme les parfums,

    Dans la colline, de ce temps béni, du pèbre d'ail, du thym.

     

    Les aiguilles du temps ont tourné avec notre âge,

    Couleur noire et larmes ruisselantes, le crabe a rongé la vie de mon amie.

    Sur les photos jaunies de ces jours heureux, la peine crispe mon visage,

    Gris-vert les oliviers, basses les branches des figuiers en escaladant nous avions tant ri.

     

    Le temps passe, la vie a repris son cours,

    Et le chant des cigales sur les grands pins rythme mon retour.

    Alpes de haute provence, vous m'avez accueillie,

    Parmi les couleurs vives de la vie.

     

    Lubéron aux couleurs chatoyantes, villages perchés,

    Colorado provençal de Rustrel, ocres en palettes dégradées.

    Enchantement du moment, senteur de lavande, on sent pousser nos ailes,

    Tournons la page, demain les roches rouges de l'Esterel

     

    Morganne

     

    Regardez la vidéo du colorado de Rustrel là vous en verrez de toutes les couleurs, sur un air de fifres et de tambourins...

    La semaine prochaine je ferai deux poèmes vu que mister jfred doit être revenu...

     

    Bisous à tous.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique