• N° 139 : Lire entre les lignes

     

    Coucou tout le monde,

     

    Alors oui, je sais, je suis un peu en avance, mais bon, c'est pas sûre que demain, j'ai le temps de me connecter, donc voililou, je préfère vous mettre le nouveau challenge dés maintenant, mais vous pouvez continuer à écrire sur le précédent ^^

     

    Voilà donc mon thème : "Lire entre les lignes", s'est tirée de cette chanson de Monsieur Melon, à vous de voir comme vous voulez l'aborder, c'est, je pense, assez vaste ;)

     

     

    Bye bye et bonne semaine à vous

     

    Bisousssss

     

    -Minimoy-

  • Fly between the lines par Andy

     

    Quand la nuit tombe je m'envolerai

    Loin de tout, de la réalité

    Dans ce coeur qui est mien

    Un feu brillera scintillant

    A travers cette vie et ces temps

    Au delà des mots et des moments

    Lorsque les jours à venir semblent plein d'effroi

    Et que j'ai peur de ce que l'avenir me réserve

    Je sais que je peux aller à cet endroit

    Là où personne ne m'observe

    Je trouverai la paix en vidant mon esprit obscurci

    Et je me cacherai entre les lignes

     

    Andy


    votre commentaire
  •  

    Au bord des vasques de cette bouche

    Dont l’incarnat me trouble autant

    Que son charme naissant m’étreint,

    Je ne puis que susurrer les voyelles du désir,

    Les consonnes d’un bonheur

    Que l’on voudrait consommer.

     

    Oh toi, la nymphe, assise sur la margelle du plaisir,

    Sois sans fonds, sois sans voix, lis mes lèvres,

    Ecoute le vent doux de mes messages,

    Lis les épîtres de mes cœurs, limpides

    En leur sobriété, ils le sont, et pourtant,

    Au-delà des dentelles si gentiment étalées,

    Tu t’éloignes, de mes émois tu te méprends,

    Dans ma voile, tu as refusé de te lover.

     

    Alain, 29 juin 2012

    Humble hommage à Louis Aragon,

    je donnerai pas le titre là, wow :-;

    Charme naissant par Spock27


    votre commentaire
  •  

    L’implicite et le non-dit sont dilués

    Dans les encres et ses secrets

    Restent habilement masqués

    Vagabondent  dans les esprits.

    Tant de souvenirs enfermés

    Dans les blessures de la vie.

    Tracent de douces tendresses

    Sur des océans de caresses.

    Dessinent  de folles passions

    Aux creux d’étranges tourbillons.

    Leurs absences sont souffrances

    Au fond des nuits sans espérance

    À demi- mots se lisent dans l’interligne

    Dans les silences en clair de lignes

    Lire le message déposé là humblement

    Le traduire humainement

    En  décoder les sens cachés.

     

    Mamin

    29/06/2102

     

    A demi- mots par Mamin


    votre commentaire
  • Between the lines par Alexia4ever

     

    Relisons les grandes lignes du passé

    Pour y décoder notre présent

    Avant d’arrêter de ressasser

    Ce qui ne nous est pas satisfaisant

     

    Lisons entre les lignes et les interstices

    Pour y déceler ce qui a été dissimulé ;

    Lisons et rétablissons ainsi la justice

    D’une vérité qui n’a pas été formulée

     

    Lisons dans les pensées d’autrui

    En vue de l’épier sans faire de bruit,

    Et essayons-nous à la télépathie

    Pour démasquer la fausse sympathie

     

    Lisons entre les lignes de la main

    Pour y suivre tel ou tel destin ;

    Allons jusqu’au bout du chemin

    Tout tracé, il est bien distinct

     

    Lisons dans une boule de cristal

    Pour y voir l’avenir, bon ou mauvais ;

    Méfiance puis croyance s’installent

    Lorsque s’ouvre notre grimoire de chevet.

     

     (Juin 2012)


    votre commentaire
  •  

    Une roulotte en bois, brinqueballe dans la ruelle étroite,

    A l'arrière de la carriole, une femme assise droite.

    Jupons un peu sales, un enfant dans un linge doux

    De quelle contrée arrivent-ils, d'un pays inconnu de nous ?

     

    Le cheval fait une halte, il halète sous le soleil chaud de midi,

    Un fouet claque pour lui ordonner de continuer sans bruit.

    La bohémienne saute prestement de cet attelage,

    Son bébé, un nourrisson, elle l'allaite et se met sur le bord du chemin de hallage.

     

    Des jeunes gens passent en riant, sur la berge du canal,

    La femme se relève, et se dit gagner quelques pesos, rien de mal.

    Venez, jeunes gens je vais vous dire la bonne aventure,

    N'ayez crainte, l'amour sera au bout de la nature.

     

    Une jeune fille timide est là, et donne sa main,

    Les lignes sont déchiffrées de façon menteuse, mais qui s'en soucie enfin.

    Regarde cette ligne, elle est longue c'est celle de l'homme que tu vas rencontrer,

    Crois moi, il n'est pas loin, blond de cheveux, il est à ta portée.

     

    Les jeunes gens passent tous les uns après les autres,

    Ils sentent la crasse de la main de cette voyante pas comme les autres.

    Tous auront une belle vie, une belle femme, un bon boulot,

    Mais entre les lignes il vaudrait mieux lire, mensonges encombrent son cerveau.

     

    Mais qu'importe, l'homme aura de l'argent,

    Les jeunes un moment, plaisant.

    Ne croyiez pas tout ce qui se lit entre les lignes,

    La vie n'est pas un conte de fée, cela se saurait, mais restez dignes.

     

    Morganne

    (juin 2012)

     

    Dessin pris sur le blog de gitane

    http://www.gitane.centerblog.net/rub-roulotte.html

    La gitane par Morganne


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique