• N°12 : Vivre comme on l'entend

     

     

    salut tout le monde

     

    bah on m'a choisi faire le thème de cette semaine et j'en suis très ravi d'ailleurs.

     

    je vous ai choisi un thème de liberté de réussite de gloire et thème que j'ai adoré

     

     [Christopher Morley]

     

    à dit: "Il n'y a qu'une réussite : pouvoir vivre comme on l'entend"

     

    À vos plumes, bonne inspiration et bonne semaine à toutes et à tous

     

    Refletpoétique

     

    je passe la main si elle le veux bien à  kurai

     

     

    BIENVENUE A NOTRE NOUVEL AMI

     

    SETH

     

    BISOUS A TOI

     

    SIGNE MORGANNE

  • Happiness is expensive par Alexia4ever

     

    Choisir sa ville, choisir son arrondissement

    Sans que le loyer ne provoque des étourdissements ;

    Et pour être bien dans son appartement,

    Il faut déjà aimer son département

     

    Vivre de ses passions, entreprendre une carrière

    Crever le plafond, casser toutes les barrières ;

    Pouvoir, entre ombre et feux des projecteurs,

    Se faire plaisir tout en emportant ses lecteurs

     

    Un musée, un salon ou une exposition

    Si tu veux te cultiver et te divertir ;

    Enfin avoir du temps pour sortir

    Et essayer toutes les attractions

     

    N’avoir qu’à mettre les pieds sous la table

    Afin de savourer les mets les plus délectables,

    Que chaque pièce brille sans le moindre effort

    Afin de profiter du plus grand confort

     

    Dépenser sans compter comme on nous l’a jamais appris

    Et acheter sans jeter un seul coup d’œil sur les prix ;

    Mais surtout, ne plus rien devoir à personne,

    Atteindre la béatitude avant que le réveil sonne.

     

     (Avril 2012)


    votre commentaire
  •  

     

    BOURREAUX

     

     

    Perle brune au regard d’onyx, elle est encore enfant !

    Même jeux qu’ici, mêmes rires… même pleurs !

    Sa peau a déjà bruni sous le feu du soleil brulant

    Et son œil s’éclaire des déserts qui couvrent ses ailleurs.

     

    Ses parents lui enseignent, comme chez nous,

    Le respect de l’autre, le respect de la nature,

    Des usages et traditions… le respect en tout…

    Y compris le respect des rêves sans parjure.

     

    ET POURTANT…

     

    Ce songe, si légitime, qu’elle avait fait chaque nuit,

    Vient d’être brisé par la torture… inhumaine !

    Elle avait rêvé qu’elle deviendrait femme aujourd’hui,

    Entière et ouverte au plaisir, mais sa prière fut vaine.

     

    En tortionnaires dénués de toute conception du bien,

    Ses géniteurs lui ont pris sa féminité à peine éclose,

    Renvoyant au néant ses espoirs en un avenir serein

    Par les douleurs d’une boucherie que la religion impose.

     

    Amputée, mutilée, elle pleure toutes les larmes de son corps !

    Traumatisée des souffrances fanatiques subies.

    Son âme déflorée, violée d’extrémistes accords,

    S’échoue sur les rives du pourquoi qui jamais ne s’oublie…

     

    … LES BOURREAUX NE S’EMBARRASSENT PAS D’HUMANITE…

     

    sylvain

     

    ________________________________________

     

    Un texte dur à écrire mais c'est trop révoltant pour fermer les yeux.

     

    Je t'ai mis ta vidéo (vraiment oui ce n'est pas facile à écrire, moi j'avais fait un poème sur ça ça m'horripile... en plus on fait ca en public comme une femme (la fête des barbares) morganne

     

    Bisous


    votre commentaire
  • Vivre au gré des vents par Seth

     

     

    Vivre au gré des vents

     

    Prendre le temps, d’apprécier chaque instant,

    Prendre le temps, de ne pas perdre son temps.

    On court, on court, on s’essouffle, on s’arrête

    Le jour, la nuit, l’amour, nos vies et un jour on regrette.

     

    On regrette d’avoir tout laissé défiler, de n’avoir rien changé

    Sentir la girouette de la vie s’orienter différemment

    Bruissent les feuilles, quand les vents décident de souffler

    Garder les yeux plissés, les alizés pour seul agrément.

     

    Le temps absorbe chaque jour nos petits êtres.

    Alors que nos  chandelles se consument  lentement

    Que ça serve à quelque chose, enfin peut être !

    Nous sommes les pigeons de cette époque qui file inexorablement.

     

    Seth.


    votre commentaire
  •  

     

    J'ai décidé de vivre longtemps

    Perché au sommet d'un tas de pierres

    Je me laisse tanguer aux vents

    Sous mes yeux s'étale la Terre.

     

    Je suis dans le désert.

    Au milieu de l'Égypte.

    Ra, dieu du soleil déploie ses serres

    Sur cette pyramide, cette crypte

     

    Je suis allongé sur la pierre brulante

    Au loin s'étale du sable à l'infini

    Comme un océan de lumière éclatante

    À l'autre bout, elle m'attend. Je souris

     

    Les pyramides du temps perdu

    Les symboles d'un amour déchu

    J'entreprends la longue traversé

    Sachant que jamais je n'y arriverai !

     

    Un vampire

    Un ange

    On s'en fout !

     

     

     

    Je dis quand même que passer un message subliminal dans un poème c'est hard =D


    votre commentaire
  •  

     

    Nous aimerions pouvoir sortir à l'extérieur

    La porte, le pas à franchir est insurmontable

    Vies à l'étroit, limite supportable

    Mais trop, nous craignions notre Seigneur

     

    Nous rêvons d'un havre de paix

    Pas d'un boulet accroché à nos pieds

    Votre monde nous fait un bien fou

    Enfants, nos rêves étaient d'être comme Vous

     

    Emerveillés comme des enfants devants vos Fêtes

    Happés par les couleurs, vos rires, les paillettes,

    Adieux émotions, obligation de se tenir

    Aux oubliettes, pensées voire même désirs,

     

    Pouvons nous vivre dans votre monde ?

    Plus réjouissant, et moins tortionnaire

    Ils nous réconfortent, l'espace d'une seconde

    Nous nous ferons tous petits cachés là derrière

     

    Donnez-nous la possibilité de nous exprimés

    Nous ne vous décevrons pas promis

    Crevons l'abcès de l'ex-bulle entaillée

    Plus jamais nous ne souhaitons être soumis..


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique